Nos valeurs et nos principes

Constitution Internationale Article 3 - franc-maçonnerie Mixte et Internationale le DROIT HUMAIN Fédération française

Des valeurs et des principes fondés sur l’Article 3 de la Constitution Internationale de l’Ordre Maçonnique Mixte International le DROIT HUMAIN :

« Fidèles au principe de laïcité, respectueux de la liberté absolue de conscience de chacun, les membres de l’Ordre travaillent à concrétiser les principes de liberté, d’égalité et de fraternité et à réaliser pour tous les humains, le maximum de développement moral, intellectuel et spirituel, condition du bonheur qu’il est possible à chaque individu d’atteindre dans une humanité fraternellement organisée ».

A chaque instant de sa vie de citoyen, le franc-maçon du DROIT HUMAIN a vocation à se comporter comme un initié et contribuer par sa parole, ses actes, son engagement à être un acteur de l’entente et de l’harmonie.

C’est un homme ou une femme engagé dans la vie de son quartier, de son pays, et l’initiation lui a appris à toujours considérer l’Homme dans celui qu’il affronte.

Ce n’est pas « tolérer » mais bien admettre les différences de l’autre, admettre qu’il n’ait pas le même regard sur les choses, les mêmes objectifs et pouvoir en discuter.

Le Franc-Maçon défend toujours le système démocratique, basé sur les libertés individuelles. Dans la lumière des temples il n’oublie pas les ombres qui envahissent la cité.

Il est de son devoir de réfléchir en franc-maçon sur cette situation et sur les enjeux de ce XXIe siècle. Il s’intéresse en particulier aux questions sociales et éthiques qui interpellent tout citoyen. Il lui faut être intransigeant lorsque les valeurs qu’il considère comme fondamentales sont en péril, violées, méconnues ou attaquées.

La Laïcité garantit le respect absolu de la Liberté de Conscience

Elle rapproche les individus au delà de leurs convictions et dans leur humanité tout simplement.

Elle rend possible la notion d’égalité des chances, véritable ciment social et civique. Elle constitue, par conséquent, un facteur de PAIX. Esprit critique et liberté de penser sont les fondements du principe de laïcité.

Pour un Franc-Maçon du Droit Humain, être laïque, c’est être respectueux de toutes les croyances ou non croyances : la laïcité met à égalité les options spirituelles et philosophiques en ne donnant aucune prééminence ; elle permet aux diverses options spirituelles de s’affirmer sans s’imposer, de donner leur place aux religions mais rien de plus. Elle met en place une étanchéité au regard des dogmes qui altèrent l’esprit critique dans le débat social ; quand l’esprit critique est altéré le frein au progrès s’enclenche.

Le Droit Humain s’exprime à chaque fois que ce principe de laïcité est menacé et s’associe à toutes les initiatives qui permettent de le garantir.

Le regard maçonnique que le Franc-Maçon du DROIT HUMAIN porte sur toute chose est éclairé par les trois valeurs de sa devise : Liberté, Égalité, Fraternité.

Cette devise, qui est aussi celle de la République Française, est porteuse d’un idéal de paix, un idéal de construction d’une humanité qui progresse dans sa dimension humaine. Le Franc-Maçon du DROIT HUMAIN d’aujourd’hui se veut garant d’une société suffisamment sûre d’elle-même pour être généreuse et ouverte.

La Liberté s’exprime dans l’action et les engagements

En loge, la reconnaissance de la liberté de conscience et l’exercice de la liberté de parole selon un rituel bien établi où chacun s’exprime sans être interrompu, permettent au Franc -Maçon d’élargir son champ de réflexions et de se forger sa propre opinion.

La Franc-Maçonnerie ne fait que développer en chacun l’esprit de liberté appliqué à toutes les formes de réflexion. La liberté doit être l’aboutissement d’une conquête et d’une construction progressive. But ultime, la liberté intérieure se conquiert dans l’action, le travail, la connaissance.

Les Francs-Maçons du Droit Humain expriment leur attachement à la liberté dans l’action menée dans la société et dans leurs engagements.

L’Egalité est inscrite dans les textes fondateurs

Georges Martin et Maria Deraismes, les fondateurs du DROIT HUMAIN, ont inspiré l’article premier de la Constitution de l’Ordre :

« L’Ordre maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN affirme l’égalité essentielle des deux êtres humains, l’homme et la femme. En proclamant le Droit Humain l’Ordre veut qu’ils parviennent, sur toute la terre, à bénéficier, d’une façon égale, de la justice sociale dans une humanité organisée en sociétés libres et fraternelles »

D’emblée au DROIT HUMAIN, l’affranchissement de la femme s’est posé comme la pierre angulaire du progrès de l’humanité.

La femme est encore en France et dans la plupart des pays du monde celle qui paie le plus lourd tribut à la précarité, la misère et la violence. Le chemin vers l’égalité réelle est encore à poursuivre.

Egalité de genre mais aussi égalité quelles que soient les origines.

Ce principe d’égalité trouve son application dans les réunions car tous les membres d’une loge sont égaux : ils sont pour chacun des Frères et des Soeurs, quel que soit leur âge, leur profession, leur couleur de peau, aucune discrimination n’est faite.

La Constitution Internationale du Droit Humain affirme que l’Ordre est « Composé de Francs-Maçons, hommes et femmes fraternellement unis, sans distinction d’ordre social, ethnique, philosophique ou religieux.». Ils luttent donc naturellement contre toutes les formes de racisme et d’exclusion.

La Fraternité cimente les relations

La fraternité, c’est un lien très fort entre les individus qui inclut une reconnaissance réciproque. Cette valeur essentielle détermine toutes les relations entre Frères et Sœurs. Etablir la fraternité comme mode premier de relation, c’est se mettre en capacité de savoir donner, recevoir, partager.

Elle exige le respect, la confiance, la loyauté mais aussi la tolérance, l’indulgence et résume ainsi tous les devoirs de l’homme à l’égard de l’autre.

En Franc-Maçonnerie, cette fraternité est facilitée car elle a une origine commune : l’initiation…. qui place tout le monde sur le même chemin, dans la même démarche.

Victor Hugo a publié en 1875, un ouvrage intitulé « Le droit et la Loi » dont un extrait mérite attention : « Liberté, Egalité, Fraternité… ce sont les trois marches du perron suprême. La liberté, c’est le droit ; l’égalité, c’est le fait ; la fraternité c’est le devoir.

La devise « Liberté Egalité Fraternité » de même que la Déclaration des Droits de l’Homme concernent la planète entière et constituent l’essence même du DROIT HUMAIN.

Article connexe dans Perspectives Sociétales : “Les valeurs d’un franc-maçon du DROIT HUMAIN “

©2017 Ordre Maçonnique Mixte et International LE DROIT HUMAIN - Fédération française -

L'expérience maçonnique en mixité

Site public du DROIT HUMAIN INTERNATIONAL :  www.droit-humain.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?