Kaboul Les Seigneurs de l’art, les couleurs de l’espoir, Nathalie Kaufmann

Billet « Coup de cœur »

Lors de la table ronde organisée par la Fédération Française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN sur « Art et Symbolisme maçonnique » à l’occasion du 14ème Salon Maçonnique du Livre de Paris, Nathalie Kaufmann a ému l’assistance en évoquant l’art engagé pratiqué sur les murs de Kaboul face à la Corruption. Voici un petit texte sur ce bel exemple d’utilisation des symboles contre l’obscurantisme et la tyrannie.

Les Seigneurs de l’art

Les couleurs de l’espoir

D’Afghanistan, on connaissait les Seigneurs de la guerre (lords of war), potentats locaux qui font régner la peur et la terreur. Aujourd’hui, d’autres seigneurs se lèvent mais ceux-ci sont porteurs d’espoirs : Les Seigneurs de l’art (Art Lords) !

Leurs armes : des pinceaux et des couleurs.

Particulièrement actifs à Kaboul, ils peignent sur les murs. Et ils sont nombreux ces épais murs de béton qui protègent des balles et des bombes les édifices gouvernementaux, les ambassades, les entreprises ainsi que les résidences des puissants.

Dans ce pays morcelé, ces murs séparent la population. Ils séparent le pouvoir du peuple, les riches des pauvres, les élites des habitants. A l’intérieur tous semblent être protégés, à l’extérieur tous sont exposés.

Les Seigneurs de l’art transforment en ponts symboliques ces murs qui fractionnent et défigurent la ville. Ils en font un lien réunissant ceux, qui de part et d’autre du mur, s’ignorent.

Leurs œuvres sont peintes sur une brèche, une fissure de la société.

Art Lords Kaboul

Artiste Kabir Mokamel / photo.Omaid Sharifi / ArtLords

Un des premiers murs peints a été celui de la Direction Nationale de la Sécurité.

Deux beaux yeux de femme, grands ouverts, fixes et pénétrants, sont représentés tournés vers la rue. Au-delà de leur fonction artistique, qui regardent-ils vraiment ? Quel message portent-ils ?

Ni accusateurs, ni larmoyants, ces yeux veillent. De part et d’autre est écrit « Je vous vois ».

Donnant sur la rue, ce regard s’adresse à tous ceux qui circulent devant le mur, simple passant ou fonctionnaire qui va prendre son poste. Il faut savoir que la corruption gangrène le pays et que c’est par ce moyen symbolique que les Seigneurs des arts veulent combattre ce fléau, le but étant d’éveiller la conscience de ceux qui trafiquent. Nous savons ce que vous faites et nous sommes vigilants. A travers ce simple regard, un avertissement : nous vous voyons…

Les Seigneurs des arts ont bien d’autres projets pour la ville, ils considèrent que chaque mur peint le fait disparaître et le transforme en un acte réunificateur car tous les Kaboulis sont invités à peindre : « un coup de pinceau éloigne chaque personne de la guerre et des conflits ».

Plus de cinquante projets sont en cours dans la capitale ainsi que dans d’autres villes afghanes. Le collectif s’autofinance et n’accepte aucune donation d’organisation.

On les voit et on admire leur philosophie, leur courage dans leur travail de recherche de la Paix et de la Beauté.

Sagesse, Force et Beauté.

 

Nous contacter

Vous pouvez prendre contact avec nous au travers de ce formulaire. Nous essaierons de vous répondre dans les délais les plus courts. Bonne journée.

En cours d’envoi

©2018 Ordre Maçonnique Mixte et International LE DROIT HUMAIN - Fédération française -

L'expérience maçonnique en mixité

Site public du DROIT HUMAIN INTERNATIONAL :  www.droit-humain.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?