Paquita Claude

(1910 – 2006)

Paquita Claude ou le théâtre d’avant-garde

Une de ses amies la décrit ainsi : « C’était une femme plutôt petite, mince, brune, les cheveux coupés au carré. Elle impressionnait les femmes et son charme ne laissait pas indifférents les hommes.
Initiée dans la Loge Concordia à 18 ans, mariée à 20 ans, mère à 21 ans, divorcée à 26 ans, résistante à 30 ans : quelques dates d’un parcours de femme engagée.
Engagée toute sa vie dans l’action politique et dans la cause des femmes. Remariée deux fois à des personnalités du théâtre : Georges Hébert d’abord, André Villiers ensuite.
Le théâtre a été sa passion, sa vocation, la politique a été son combat, la maçonnerie a été sa foi. »
Elle s’est engagée en Résistance dès le début de la guerre, dans le réseau Libération Nord. Après la guerre, elle défend les mêmes valeurs dans le groupe « Libération par la culture ».
Paquita-Claude-Parti-SocialisteElle s’est engagée en politique, au parti socialiste. Elle a collaboré au journal « Femmes » et s’est présentée aux élections municipales du 9e arrondissement.

Elle s’est engagée dans la vie artistique, comme actrice mais surtout comme directrice de théâtre. Elle a commencé par diriger le théâtre La Bruyère, puis a créé avec son compagnon André Villiers le Théâtre en rond (Actuel « L’Européen »), où les spectateurs entourent la scène, une conception d’avant-garde.

Théâtre en Rond - Plaque
Paquita habitait un petit hôtel particulier un peu délabré, avenue Frochot, qui avait appartenu à Toulouse Lautrec, près de la demeure de Renoir. Elle avait comme voisins Django Reinhardt et la cantatrice Régine Crespin, dont le chat, Othello, venait souvent lui rendre visite.
Paquita Claude a beaucoup marqué par sa forte personnalité sa Loge Concordia, dont elle a été vénérable, qui lui a rendu, après sa mort en 2006, un vibrant hommage.

Cette biographie doit tout à Jacqueline A, qui a bien connu Marguerite Martin, Paquita Claude et sa fille, et que nous remercions chaleureusement.

Les archives du Théâtre en rond sont déposées à la Bibliothèque nationale, rue de Richelieu.

Nous contacter

Posez votre question, nous vous répondrons sous un délai de 48 heures.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?